26.2.13

"Presque" fait toute la différence

Une semaine presque sans enfants, une semaine pour se souvenir.

Se souvenir des conseils effrayants des médecins "Il n'a presque pas existé, oubliez-le vous en aurez d'autres".
Laisser s'installer la révolte et la résignation. Révolte envers notre société: comment peut-on encourager l'oubli? Me laisser surprendre d'être aussi résignée: la mort fait partie de nos vies. Il était trop fragile.

Se souvenir de la fatigue, du vide, de la douleur, de la honte... Répondre aux questions des curieux, raconter presque tout, témoigner et pleurer.
Pleurer presque 100 fois par jour, et sourire aussi, mes amours, grâce a vous!
Vous écouter parler d'Aimé et comprendre à quel point je vous aime.
Si petits et déjà vous saviez comment me faire rire et respecter mes larmes, une petite main posée sur la mienne. "Il était trop fragile".

Se souvenir des premières sorties, le ventre creux, les yeux gonflés.
Un an après, regarder toute cette neige qui recouvre presque tout. Penser que le printemps, quand vient son heure, revient toujours.

Se réjouir et garder confiance.


13.2.13

Le rendez-vous...

On avait rendez-vous avec ce tout petit personnage de 5 mois d'âge.
Il fallait qu'un de nous deux reste à la maison pour garder les grands.
J'y suis allée le cœur battant.
On a ouvert l'enveloppe le soir avec les enfants...

11.2.13

Carnaval!

Demain c'est carnaval...
Coupés, évidés, décorés les 30 masques de mes maternelles!
On est prêt pour la parade!